Culturel Projet personnel

Reviens, Othman, reviens

Marie-Pier Deacon, Mont Notre-Dame 23 novembre 2018

Synopsis 

Source: Tvqc

Reviens ou Pulang raconte l’histoire d’amour entre Othman (Remy Ishak) et la belle Che Thom (Puteri Aishah). Ils sont deux Malaisiens qui ont fondé une famille, mais qui vivaient malheureusement dans la pauvreté. Voulant couvrir sa femme d’or, Othman décida de partir en mer. Che Thom l’attendit toute sa vie, ignorant ce qui lui était arrivé. Ce n’est que 60 ans plus tard que leur petit-fils (Erwin Dawson) partit à sa recherche pour briser les secrets qui ont rongé sa grand-mère, rendue sur son lit de mort. Ce long métrage malaisien a été réalisé par Kabir Bhatia et est sorti tout récemment, en juillet 2018. 

Le côté historique

Cela m’a encore une fois apporté une autre perspective sur la richesse et les différents modes de vie.

Kabir Bhatia a réussi dans ce film à nous montrer une petite partie de l’histoire de la Malaisie, il y a environ 60 ans, grâce aux péripéties du film indiquant des événements marquants. J’ai vu la guerre qui a fait des ravages, qui a tué tant d’hommes, entre le Royaume-Uni et le Parti malais communiste. J’ai appris qui était contre qui en Asie à l’époque. J’ai aussi vu le mode de vie d’un village malais, qui vit dans la pauvreté et l’insécurité, mais qui se contente de peu. Cela m’a encore une fois apporté une autre perspective sur la richesse et les différents modes de vie.  Kabir Bhatia a réussi à représenter son peuple dans une histoire touchante.

L’esthétisme 

Ce film est tellement beau visuellement! La Malaisie offre tout simplement des paysages rien de moins que paradisiaques, avec l’océan bleu comme jamais et la simplicité des plages. C’est à se demander si on a utilisé des filtres. En plus, j’ai eu un faible pour la musique de ce film, plus précisément ses chansons malaisiennes du temps, jouées sur le tourne-disque ou chantées par Che Thom. L’ambiance du film et la beauté générale des scènes sont sublimes.

Les personnages 

Source: Star2

Je me suis réellement attachée à Che Thom. Les deux personnages principaux apportent tous les deux leur côté de la médaille dans cette histoire et on finit par comprendre la triste réalité. On découvre que l’amour est de vouloir le meilleur pour l’autre et de faire parfois des sacrifices. D’autres personnages secondaires, comme le meilleur ami chinois d’Othman, apportent une touche d’humour. Durant tout le film, il reste toujours des questions qui rôdent jusqu’à la fin. Malgré que ce ne soit pas un film d’action mouvementé, je suis restée scotchée sur mon divan pendant les deux heures. Il y a sincèrement quelque chose pour tout le monde dans ce long métrage entre l’amour, l’aventure, l’histoire, l’amitié… Donc voilà, je donne à Reviens une note de 8/10, car il a satisfait ma faim d’un film d’amour impossible et j’ai même versé une petite larme. Il est disponible sur Netflix. Allez découvrir ce film malaisien !

Marie-Pier Deacon Mont Notre-Dame
Finissante au Mont, je vous présente des critiques de films étrangers pour mon projet personnel. […]