Vie scolaire

Voyage plein air en Gaspésie, une expérience hors du commun

Ève-Marie Lemoine, Mont Notre-Dame 25 septembre 2019

En ce début d’année scolaire, les élèves de 2e, 3e et 4e secondaire  ont eu la chance de participer à un voyage de plein air en Gaspésie. C’est un groupe de vingt-deux jeunes filles, dont j’ai fait partie, qui a eu l’immense privilège de découvrir les merveilles de cette région. Ce sont nos farceurs préférés, Peggy-Ann Boucher et Éric Valériote, qui nous ont accompagnées. Voici un petit bilan de notre périple.

Jour 1 : Grand départ

C’est au matin du 30 août que notre petit groupe s’est rassemblé devant l’école. Après avoir embrassé nos parents, nous sommes parties à bord de l’autobus qui allait nous suivre pour les 5 prochains jours. Notre groupe s’est arrêté pour pique-niquer sur une jolie petite plage, puis nous avons poursuivi notre route jusqu’à ce que nous arrivions au Parc national de la Gaspésie, notre première destination. Nous logions dans des refuges pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. Ceux-ci étaient situés au pied du mont Albert, ce qui fait que la vue était incroyable.

 

 

Jour 2 : Mont Albert

C’est au matin de notre deuxième jour de voyage que nous avons entrepris de monter le Mont Albert. Cette majestueuse montagne, qui fait partie des Chic-Chocs, a une altitude de 1 151 mètres. L’ascension n’a pas été facile, mais nous avons été chaudement récompensés. Une fois en haut, la vue qui s’offrait à nous était grandiose. Il n’y avait que des montagnes à perte de vue. Après avoir pique-niqué dans l’atmosphère glaciale, nous avons débuté la descente. Nous avons emprunté un chemin très escarpé, essentiellement composé de roches, ce qui nous demandait d’être extrêmement vigilants pour ne pas nous blesser. Une fois arrivés au refuge, nous étions morts de fatigue, mais heureux de la journée que nous avions passée. Ce sont de beaux souvenirs qui resteront gravés dans notre tête à jamais.

 

Jour 3 : Percé

Pour notre troisième jour en Gaspésie, nous avons visité la charmante petite ville qu’est Percé et ses attraits. Nous sommes allés en excursion sur l’île Bonaventure et nous avons pu observer le Rocher Percé de très près en bateau. Un fois sur l’île, nous avons marché une demi-heure, puis nous sommes arrivés à l’emplacement où se situe la colonie de fous de Bassan. C’est très impressionnant de voir et d’entendre tous ces volatiles jacasser et s’envoler à la recherche de nourriture. Saviez-vous que cette espèce est une des seules à garder le même partenaire toute sa vie? Après cela, nous sommes allés faire la tyrolienne et marcher sur la plateforme de verre. Nous avions une vue magnifique du Rocher Percé, éclairé par la lumière du soleil se couchant. Nous sommes ensuite allés déguster un délicieux repas au restaurant «La vieille usine».  Pour ceux qui sont des adeptes de fruits de mer, c’est un incontournable si vous venez pour un séjour en Gaspésie. Pour conclure notre journée bien remplie, nous nous sommes dirigés vers les éco-logis dans lesquels nous allions passer la nuit.

       

 

Jour 4 : Rivière Bonaventure

Pour notre quatrième jour de voyage, nous avons descendu la rivière Bonaventure en kayak double et en canot. La journée a très bien commencé malgré le froid intense, mais le temps s’est gâté. Après environ une heure sur l’eau, une forte pluie a commencé à s’abattre sur nous et ne s’est arrêtée que très tard dans la nuit, ce qui signifie que nous avons presque fait l’activité entière sous la pluie.  Lorsque nous sommes finalement arrivés à la fin du parcours, nous étions frigorifiés et nous avons sauté dans une bonne douche chaude. Tout de même, malgré ces quelques facteurs négatifs, nous nous sommes bien amusés et nous avons pu observer la magnifique rivière sur laquelle nous voguions. En effet, la rivière Bonaventure est réputée pour la transparence de son eau de couleur émeraude. C’est à couper le souffle.

Jour 5 : Retour

C’est au matin du 3 août que nous avons dit au revoir à la Gaspésie. Nous avons roulé pendant quelques heures avant de nous arrêter manger à la fromagerie Les Basques dans la région de Trois-Pistoles. Il y a une vue splendide du fleuve Saint-Laurent et de l’Île aux Basques, d’où elle tient son nom. Puis, nous avons continué notre route jusqu’au Mont Notre-Dame, où nous avons retrouvé nos parents.

En résumé, j’ai vraiment adoré mon voyage et je le referai sans hésiter. C’est vrai que nous avons dû surmonter beaucoup de défis, mais « Ce qui ne tue pas rend plus fort. » Si vous avez un jour la possibilité de faire un voyage semblable, je vous y encourage fortement. Je voudrais aussi remercier nos accompagnateurs, Peggy-Ann et Éric pour leur générosité et leur bonne humeur. C’est vraiment une belle expérience à vivre entre amies et l’occasion de créer de nouveaux liens. 

Ève-Marie Lemoine Mont Notre-Dame
Salut, je m’appelle Ève-Marie Lemoine et je suis en secondaire 1. Mes passions sont la […]