Culturel Projet personnel

Vaya: entre le rêve et la naïveté

Marie-Pier Deacon, Mont Notre-Dame 4 décembre 2018

Synopsis

Source: cinemaclock

L’Afrique du Sud nous a offert en 2016 trois histoires différentes en un long-métrage: Vaya. Trois étrangers dans un train vers Johannesburg partent en quête de nouvelles vies. Nhlanhla (joué par Sihle Xaba) est un homme qui se fait envoyer pour un travail, mais celui-ci se retrouve entre mauvaises mains. Son fameux travail se trouve à devoir tuer un grand criminel de la ville. Zanele (jouée par Zimkhitha Nyoka) apporte la jeune enfant de sa tante dans le train pour qu’elle aille vivre avec sa mère. Elle se rend vite compte que cette enfant va vivre dans d’horribles conditions : mère alcoolique et beau-père chef de gang de rue, tous les deux incapables de s’occuper d’une enfant. Zanele devra choisir entre aider sa famille ou poursuivre ses rêves de percer en ville. Le dernier jeune homme doit aller retrouver et emmener chez lui le cercueil de son père, pour l’honneur de sa famille. Malheureusement, ce ne sera pas si simple, car son père menait une double vie. Vaya est un film dramatique d’action réalisé par Akin Omotoso et la langue officielle du film est le zoulou. 

Les principales péripéties 

Source: Quenchsa

Les péripéties du film sont vraiment captivantes. Le film ne va surtout pas dans l’extrême avec des explosions de toutes sortes ou des fusillades. On sent le réalisme des scènes avec des moments de tension ainsi que des scènes beaucoup plus calmes pour mettre en contexte les histoires. On y voit de réelles difficultés que rencontrent les habitants des grandes villes en Afrique du Sud comme la pauvreté, la violence et la prostitution.

Les différentes histoires 

J’étais sceptique au début du fait qu’il y ait trois histoires différentes en un seul film. C’est après avoir fait tous les liens entre les personnages qu’on se rend compte que cela ajoute de la profondeur au film et qu’il est tout simplement plus intéressant grâce à cela. Comme dans une série télévisée, on change d’histoire en histoire en ayant toujours en tête les intrigues du film. Mon attention n’a donc pas du tout été interrompue.  

La morale

Source: Timeslive

Grâce à ce film, j’ai compris ce qu’était la naïveté de suivre ses rêves en se faisant malheureusement manipuler par d’autres. La confiance est quelque chose de difficile à gagner, surtout lorsqu’il inclut ton futur. Je n’avais aucune attente envers ce film et j’en suis sortie avec une satisfaction. J’ai vraiment aimé le film; les récits, les points de vue aériens, certains personnages, les musiques passant du rap américain au chant traditionnel africain. Vaya est disponible sur Netflix pour ceux qui ont le goût d’un bon film d’action!

 

Marie-Pier Deacon Mont Notre-Dame
Finissante au Mont, je vous présente des critiques de films étrangers pour mon projet personnel. […]