Culturel

Un roman pour dénoncer l’intimidation

Océanne Hardy, Mont Notre-Dame 12 juin 2018

Une inspirante auteure sherbrookoise vient de finaliser son dernier projet et celui-ci vient de voir le jour en avril dernier. En effet, Amélie Bibeau, ancienne étudiante du Collège Mont Notre-Dame, vient de publier son premier roman de la série Derrière le masque : Haute Voltige. Celui-ci, aussi touchant que son premier roman Lili-la-lune, aborde le sujet sensible de l’intimidation.

Ce roman met en scène Olivier Dumais, un jeune étudiant de 16 ans qui, chaque jour, subit les mauvais traitements de Simon Martineau, alias Marteau. Il tente quotidiennement de se fondre dans les craques du mur afin de, peut-être, échapper à son intimidateur. Cependant, Olivier est aussi un lutteur très talentueux et très populaire, surnommé «Sauterelle». Dans le monde de la lutte, Sauterelle a de nombreux amis et rayonne partout. Par contre, personne ne connaît la véritable identité de Sauterelle dans le monde extérieur de la lutte et personne ne connaît l’histoire d’Olivier dans le monde de la lutte.

Sa vie sera complètement chamboulée lorsqu’une nouvelle étudiante, Alicia Castonguay, fera son arrivée et se donnera comme mission de traquer la véritable identité de Sauterelle. En tentant d’atteindre son objectif, elle apprendra à connaître un garçon qui fera chavirer son coeur. Et lorsque le masque tombera, chacun devra vivre avec les conséquences de cet acte.

Un roman familial

Ce roman représente le mariage parfait de la vie familiale et l’écriture pour Amélie Bibeau. En effet, l’auteure partage depuis peu son temps libre entre l’écriture et son nouveau rôle de maman. De plus, son conjoint Sébastien Morin, alias Johnny la Magouille, est le président et fondateur de l’Académie de lutte estrienne. Celui-ci a même participé à l’écriture du roman en écrivant une scène de combat, en aidant à créer plusieurs personnages et en donnant de nombreuses idées afin de parfaire le roman.

De grands objectifs

L’auteure de ce nouveau roman voit grand pour sa nouvelle création. Elle a déjà commencé à écrire les tomes 2 et 3 de la série. De plus, Amélie aimerait que ces romans soient adaptés à l’écran. Elle a déjà commencé a écrire le scénario de ce premier tome afin de débuter le projet. Finalement, elle espère que la traduction de ce roman vers l’anglais pourrait attirer l’attention de la WWE, une fondation venant en aide aux jeunes intimidés.

Un roman rempli de vérité

Ce roman se rattache, malheureusement, à la réalité. Rappelons-nous que 47% des jeunes ont déjà subi de l’intimidation, selon l’Institut de recherche en santé du Canada, et que l’intimidation représente une lutte constante. Heureusement, des romans comme celui-ci nous démontrent que les gens sont de plus en plus conscientisés. Donc, Bravo! à cette superbe auteure qui a su aborder un sujet aussi délicat, et ce, de manière formidable.

Pour terminer, je crois que ce livre vaut la peine d’être lu et compris, car ce roman représente bien plus que seulement un divertissement; il transporte un message en lui-même. L’intimidation fait trop de dommages et il est temps que ça cesse.

Derrière le masque : Haute voltige • Amélie Bibeau • 308 pages • Avril 2018

Océanne Hardy Mont Notre-Dame
Bonjour, je me présente, Océanne, étudiante au Collège Mont Notre-Dame depuis maintenant 4 ans. J’ai […]