Société

Les îles de plastique: un véritable fléau planétaire

Marianne Beauchemin, Mont Notre-Dame 3 février 2019

Dans le cadre d’un projet en géographie, mes amies et moi avons effectué une recherche sur un enjeu planétaire. J’ai tout de suite su de quoi nous allions parler.  Les îles de plastique sont un fort sujet d’actualité et cela m’étonnerait que quelqu’un ignore encore leur existence. Malheureusement, beaucoup de personnes refusent encore d’aider la planète en arrêtant de jeter le plastique. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet qui me tient tant à cœur pour qu’un maximum de personnes voient l’impact de ce matériau tant utilisé!

Les causes

Le plastique a ses atouts: il est peu coûteux à fabriquer, facile à mettre en forme et il est quasiment indestructible. Tous ces atouts font en sorte que le plastique est un des matériaux les plus produits au monde. Sa production a atteint 288 millions de tonnes en 2012! L’emballage, son principal secteur d’utilisation, est le plus polluant, car nous ne réutilisons pas les sacs de plastique pour nos légumes à l’épicerie et encore moins ceux qui emballent la viande. Tout se retrouve à la poubelle. Au Québec, seulement 18% du plastique atterrit dans un bac à recyclage. Lorsque le plastique se retrouve dans la nature, les déchets sont portés par le vent ou par la pluie pour emprunter le chemin des égouts, des rivières, des fleuves, pour ensuite finir dans les océans. La négligence est la principale cause de ce problème. Maintenant, comment se fait-il que les déchets plastiques prennent la forme d’îles? C’est à cause d’immenses tourbillons dans l’océan, appelés gyres océaniques. Le plastique se concentre surtout dans ces zones.

Les conséquences

Le premier effet des déchets plastiques est un impact visuel. On ne trouve pas cela bien beau du plastique sur nos plages ou flottant dans les rivières. Ensuite, les filets de plastique sont responsables de la mort de tonnes d’animaux. Les associations estiment à 100 000 le nombre de mammifères marins et à un million celui des oiseaux qui meurent par étranglement ou étouffement dans ces pièges à travers le monde chaque année. Les poissons sont également concernés et attrapent de nombreuses maladies à cause du plastique. Nous mangeons ensuite du poisson, donc notre santé peut être affectée aussi.

Les solutions

Enfin, de bonnes nouvelles! Un Hollandais a eu l’idée de créer une barrière en V récoltant les déchets plastiques. Le plastique ainsi retiré de l’océan sera ramené par un navire, trié puis recyclé et réutilisé. Nous avons également notre part à faire de notre coté. Voici quelques petites actions à faire pour aider la planète:

  • Apporter une bouteille dans les fast-food pour demander un remplissage;
  • Utiliser des sacs en tissu pour mettre des légumes à l’épicerie;
  • Demander des sacs en papier à la caisse.

Donc, voilà! J’espère que vous allez changer vos façons de faire après avoir lu cet article. Merci!

Image principale de l’article: Le Globserver

Marianne Beauchemin Mont Notre-Dame
Bonjour, je m’appelle Marianne Beauchemin et je suis en secondaire 1. J’aime lire, écrire et […]