Culturel

Ash Princess ou quand le fantastique rejoint notre coeur…

Collaboration spéciale, Mont Notre-Dame 19 décembre 2018

Une collaboration spéciale de Feliz-Olivia Jean-Jules, membre de la Table ronde, le Club de lecture du Mont

Nous sommes en pleine Astrée, anciennement, pays de paix, de joie et de magie. Maintenant sous le règne des Kalovaxiens, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. On y rejoint Thora, une jeune fille qui fait de sa vie, un jeu de camouflage dans la cour kalovaxienne. C’est une Astréenne, mais elle veut tout oublier, se fondre dans la masse, survivre. C’est pourquoi, elle supporte les tortures répétées du Kaiser, passe ses journées avec sa meilleure amie kalovaxienne, Cress, la fille de l’assassin de sa mère. Mais, le jour où d’inattendues retrouvailles surgissent dans sa vie, la jeune fille est toute chamboulée. Est-ce qu’elle pourra vraiment rester l’ombre d’elle-même, Thora? Son sang astréen a-t-il complètement disparu ou est-il caché, à attendre de pouvoir bouillir dans ses veines?

Dès qu’on m’a tendu ce livre, je savais déjà que j’allais avoir affaire à une histoire géniale. La page couverture, magnifique, en disait beaucoup sur cette histoire aux mille rebondissements. Et que je ne m’étais pas trompée! Malgré mon horaire très chargé, c’est avec un plaisir coupable que je rejoignais, à des heures tardives, le paysage d’une Astrée en chaos.

Par où commencer? Les descriptions précises, sans être lourdes, donnent du réaliste à ce monde qui est totalement fantastique. Thora (ou Theo… vous verrez) devient très proche de notre coeur. On la suit dans toutes ses activités et toutes ses pensées, mais on ne devient pas Thora elle-même. Il y a des choses qu’on souhaiterait, mais Thora veut autre chose. Les autres personnages sont stéréotypés… mais du bon type! On sait tout de suite quel genre de personne ce sera, on les aime ou on les déteste quasi immédiatement.

Dès qu’on m’a tendu ce livre, je savais déjà que j’allais avoir affaire à une histoire géniale.

Ce que je le plus aimé de cette lecture, c’est à quel point on aborde tellement de sujets difficiles ou importants tout le long de l’histoire. De la crise identitaire raciale, la guerre, la pression sociale, en passant par l’incertitude amoureuse, l’exploitation minière, la surveillance non autorisée et bien d’autres, on n’a pas de quoi s’ennuyer! En lisant ce roman, j’avais en tête les gens qui ne sont vraiment pas habitués au genre fantastique et c’est le livre parfait. On est pas dans les termes compliqués, les situations politiques fantastiques interminables et j’en passe! Cet ouvrage est une belle introduction au genre fantastique pour ceux et celles qui veulent s’essayer et c’est un livre qui plairait beaucoup aux adolescentes.

Le temps des fêtes approche et on est parfois à court de demandes de cadeaux. Je sais que beaucoup associent livres à Noël avec «ark!» Mais quelques fois, il faut faire des exceptions parce que Ash princess est un livre… et il est bon!

Ash Princess de Laura Sebastian, Albin Michel, 2018, 521 p.
Disponible à la bibliothèque du Mont Notre-Dame

Collaboration spéciale Mont Notre-Dame